La police passe à l’action: des dizaines d’arrestations à Jérusalem

« On sait bien que les jeunes Arabes qui provoquent des émeutes à Jérusalem sont manipulés, » déclare un officier supérieur de la police. Mais pour l’instant, les origines de ces agressions restent secrètes.

Les arrestations effectuées entre lundi et mardi par la police des frontières et l’armée concernent de jeunes Arabes, pour la plupart d’entre eux mineurs. Ils ont provoqués des émeutes dans certains endroits de la capitale, d’autres, des attaques physiques contre des Juifs, et d’autres encore, des émeutes contre l’armée. En tout, ce sont 22 Arabes qui ont été arrêtés.

« Notre motivation : la haine des Juifs ! »

Six enfants de 12 ans soupçonnés d’avoir lancé des bombes incendiaires contre des maisons juives à Abou Tor, au sud de Jérusalem. Trois jeunes sont soupçonnés d’avoir jeté des pierres sur le tramway, et quatre autres de s’en être pris aux forces de police chargées de rétablir l’ordre en leur lançant des pierres. Les plus jeunes ont avoués leurs actes : « Nous l’avons fait parce que nous haïssons les Juifs ! »

« La police poursuivra son action de rétablissement de l’ordre et d’arrestations tant qu’ils continueront à troubler la vie quotidienne des Israéliens, et nous les traduirons en justice, » a déclaré un cadre de la police. Ces arrestations font suite à la visite dans l’Est de Jérusalem d’une délégation de la Knesset menée par Miri Reguev du Likoud. Devant les caméras de télévision, elle a traité Yossi Parienti, le Commandant de la police de Jérusalem, de lâche pour n’avoir pas réagi aux désordres provoqués par les Arabes « Cette intervention de l’échelon politique a sans doute boosté les membres de la police, » a déclaré Ronen Polak de Kol Israël.

Les émeutes deviennent de plus en plus graves, puisque des terroristes ont tiré dernièrement sur un poste de police. Les photos de ces tirs sont entre les mains de la police qui tentent d’identifier les deux hommes responsables de ces tirs. « Il semblerait, nous dit un Arabe de Silwan, qu’il s’agirait de membres du Hamas qui accumulent d’avantages d’armes dans la région de Jérusalem depuis l’opération Bordure Protectrice. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *