Les dirigeants de Chelsea sonnent la fin de la récréation antisémite des supporters du club

Londres. Chelsea s’est désolidarisé des chants antisémites de certains de ses supporters samedi, lors de la victoire des « Blues » au King Power Stadium de Leicester (2-1) pour la 4e journée de Premier League.

Lors de la rencontre, des supporters ont entonné une chanson en l’honneur du nouvel attaquant Alvaro Morata pour se moquer du rival Tottenham, traditionnellement supporté par la communauté juive habitant le nord de Londres.

« Le club et les joueurs apprécient la passion des fans, à la maison comme à l’extérieur, mais les mots utilisés dans cette chanson sont inacceptables », a réagi le directeur de la communication de Chelsea, Steve Atkins, alors que l’entraîneur Antonio Conte était interrogé sur le sujet.

Dans ce chant, les supporteurs ont utilisé le mot insultant « yid » qui correspond en argot à « youpin » en français. Tottenham est souvent considéré par les supporters des autres clubs anglais comme un « club juif », une identité que les fans des « Spurs » ont embrassée pour tourner les insultes antisémites en ridicule en se désignant eux-mêmes comme la « Yid Army ».

Morata « ne veut pas pas être associé à cette chanson », a assuré Atkins, précisant que le club et le joueur demandaient aux supporters d’arrêter « tout de suite » de la chanter.

En avril dernier, des vidéos avaient montré des supporters des « Blues » entonnant des chants antisémites avant la demi-finale de Coupe d’Angleterre contre Tottenham.En 2 015, plusieurs supporters avaient empêché un passager noir de monter dans une rame du métro parisien avant un match de Ligue des champions contre le PSG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *