Les deux obus de mortier qui ont frappé Israël n’étaient pas issus d’attaque intentionnelle

L’armée israélienne confirme que les deux obus de mortier qui ont atterri en Israël étaient issus de batailles qui font rage en Syrie entre les forces gouvernementales et les terroristes, près de la frontière avec Israël, et non une attaque intentionnelle. « De l’enquête initiale de Tsahal, il semble que les explosions entendues dans le Golan étaient le résultat de combats syriens internes provenant de l’autre côté de la frontière », a déclaré un porte-parole de l’armée, ajoutant qu’au moins deux projectiles ont frappé Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *