Les déserteurs n’ont plus droit aux enterrements militaires

Les soldats qui auraient déserté durant une période de trois semaines ou plus, n’auront plus droit aux honneurs posthumes de l’enterrement militaire s’ils sont tués durant leur service. Par contre, la Knesset réfléchi au moyen d’offrir un enterrement militaire aux membres des services de sécurité qui ne sont pas soldats mais qui sont tués durant les activités que leur impose leur fonction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *