Les déclarations de Netanyahou alimentent un défi qui sera la ligne de conduite d’Israël

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou s’engage à lutter contre toute pression étrangère qui pousserait Israël à se retirer de la Judée-Samarie. Cette déclaration survient juste avant sa rencontre avec Kerry à Rome. Le Premier ministre faisait allusion aux prochains pourparlers avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry à Rome, pendant le discours d’ouverture de la réunion hebdomadaire du Cabinet.

« Demain, je vais partir pour Rome pour rencontrer le Premier ministre italien Matteo Renzi et le secrétaire d’Etat américain John Kerry, » a-t-il dit. « Je vais leur dire qu’Israël, dans une large mesure, se présente comme une île solitaire contre les vagues de l’extrémisme islamique qui se lèvent sur l’ensemble du Moyen-Orient. Jusqu’à présent, nous avons réussi résisté et repoussé ces attaques et maintenant nous sommes aussi contre la possibilité d’une agression diplomatique, c’est à dire, d’une tentative de nous forcer – par le biais de décisions de l’ONU – de nous retirer des lignes de 1967 dans les deux ans », a poursuivi Netanyahou.

bibi

« Cela conduirait des extrémistes islamistes dans la banlieue de Tel-Aviv et au cœur de Jérusalem. Nous ne pouvons pas nous permettre cela. Nous allons fermement et de manière responsable repousser cette rebuffade. Qu’il n’y ait aucun doute, elle ce sera rejetée,  » s’est engagé le Premier ministre d’Israël.

Kerry a l’intention dimanche à Rome, où il mènera des entretiens avec Netanyahou, de tenter de faire pression sur lui pour obtenir un engagement sur un Etat palestinien en Judée- Samarie « Il y a beaucoup de gens différents qui poussent dans des directions différentes en Israël, et la question est : pouvons-nous tous aller tous dans la même direction, » a déclaré Kerry vendredi à propos de sa rencontre avec Netanyahou. « Nous essayerons de trouver un moyen pour réduire ou désamorcer les tensions qui sont un potentiel de plus de conflits, et nous étudions les différentes possibilités à cette fin « , a ajouté le secrétaire d’Etat.

kerry

Netanyahou a également salué la nomination du général Gadi Azenkot comme le prochain chef d’état-major de Tsahal. « Gadi Azenkot est l’homme qui est au bon endroit et au bon moment », a déclaré Netanyahou. « Gadi a été un soldat et un commandant. Il est un commandant vétéran et il peut entraîner l’armée israélienne et faire face à tous les défis majeurs qui nous entourent.Les défis sont incessants, ils ne prennent pas de répit un moment, et je suis convaincu que grâce à son leadership déterminé, responsable et fort, conscient des difficultés politiques, nous serons en mesure de surmonter tous les obstacles et les défis, « a-t-il poursuivi. « Je souhaite à Gadi Azenkot un grand succès. Son succès dans tous les domaines est notre succès. »

azencott

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *