Les choses risquent de se compliquer sur le terrain

Dans un communiqué, l’armée libre syrienne, communément appelée « les rebelles modérés », apporte son soutien au plan d’action d’Obama qui n’exclut pas des frappes sur des positions de l’EI en Syrie et prévoit un entraînement des rebelles par l’Arabie saoudite. L’opposition a souligné avoir « durant longtemps réclamé une telle action (contre l’EI) et mis en garde contre la menace grandissante de ce groupe extrémiste. Nous pourrons ainsi réussir mais nous avons besoin d’aide pour devenir une force crédible et bien équipée », a-t-elle ajouté.  » Obama l’a déclaré: « Pas de troupes au sol, juste quelques bombardement et des aides! Il s’est également donné trois ans, c’est-à-dire que les opérations se termineront alors qu’il aura déjà achevé son mandat. Les Occidentaux feront de même. Qui coordonnera ? Trois groupes distincts se retrouveront en guerre, cela ne risque-t-il pas de créer plus de confusion, se demande Eran Zingler de Kol Israël ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *