Les chiffres saisissants du terrorisme incendiaire

Dans sa “guerre” de communiqués contre la politique menée par le ministre de la Défense contre les provocations du Hamas, le ministre de l’Education Naftali Benett a raison: si Tsahal avait été intraitable dès les premiers jours avec les lanceurs de cerfs-volants et ballons incendiaires, on en serait pas là aujourd’hui. Les provocateurs encouragés par […]Lire la suite sur lphinfo.com