Opinion: Les cadeaux de Noël d’Obama aux islamistes (par Daniel Greenfield)

Tout le monde aime les cadeaux, même les terroristes musulmans. Ce doit être la raison pour laquelle Obama a décidé de donner à l’Etat islamique, au Hamas et à Al-Qaïda un cadeau de Noël anticipé en libérant leurs partisans de Guantánamo et de les envoyer en Uruguay.

Pourquoi l’Uruguay ? C’est l’un des pays sud-américains dirigés par des terroristes marxistes. Le président uruguayen José Mujica, un ancien terroriste marxiste, avait déjà proposé d’accueillir des réfugiés syriens et un certain nombre de djihadistes de Guantánamo qui se sont enfuis de Syrie et qui sont formés pour le futur Etat islamique. S’ils restent en Uruguay, ils peuvent essayer de finir le travail des islamistes et tuer les réfugiés syriens. S’ils ne le font pas, ils peuvent tout simplement rejoindre Daesh et tuer des chrétiens et des yézidis dès leur retour en Syrie.

munca

C’est une situation gagnant-gagnant pour Daesh et les terroristes marxistes, moins pour leurs victimes. La plupart des détenus de Guantánamo libérés par Obama ont été classés comme présentant un risque élevé pour l’Amérique et ses alliés. Ils comprennent des terroristes formés aux attentats à la bombe, des candidats aux attentats-suicide, un faussaire et un terroriste qui a reçu une formation sur les R.P.G et les mortiers.

Ces terroristes ne sont pas sur le point de s’installer dans un pays connu pour son activité agricole. Il n’y a aucune demande importante pour les fabricants de bombes pour les moutons ou des kamikazes pour tuer des vaches laitières. L’Uruguay est pour eux une étape vers l’assassinat. Le cadeau de Noël d’Obama aux terroristes islamiques sont nommément identifiés : Mohammed Tahanmatan, un terroriste du Hamas qui a dit au personnel américain de Gitmo qu’il « déteste tous les ennemis de l’Islam, y compris les Américains, les Juifs, les chrétiens et les musulmans qui ne pensent pas comme lui. »

obama

L’Uruguay est rempli de ces ennemis de l’Islam, mais c’est le reste du monde que vise Tahanmatan. On ne sait pas où Mohammed Tahanmatan débutera son djihad contre les Américains, les chrétiens et les juifs. Il pourrait retourner en Israël ou en Syrie. Ou il pourrait simplement revenir en Afghanistan au Pakistan pour tuer des soldats américains. « De toute façon le sang de ses victimes sera sur les mains d’Obama.

Et pourtant Mohammed Tahanmatan est le moins dangereux des terroristes libérés par Barack Obama. Ahmed Adnan Ahjam, Abd al Hadi Omar Mahmoud Faraj, Ali Husain Shaabaan et Jihad Ahmed Diyab étaient membres du Groupe syrien qui a laissé les rebelles syriens contre Assad joindre Al-Qaïda en Afghanistan. Le Groupe syrien a été dirigé par Abou Moussab al-Suri, une figure idéologique clé dans les cercles djihadistes internationaux, qui a été lié à plusieurs attentats en Europe, dont un qui a blessé des soldats américains. Ahmed Adnan Ahjam est connu pour avoir reçu une formation avancée d’Al-Qaïda dans l’utilisation d’un large éventail d’armes, y compris l’artillerie. Cette formation sera très précieuse pour l’ISIS dans sa campagne contre Kobané.

gantanamo

La cellule de Damas du Groupe syrien a été exécuté par l’oncle d’Al-Qaïda en Irak, Abou Moussab Al-Zarqaoui, qui a également siégé au conseil consultatif de Aqiq. Al-Qaïda en Irak est connu aujourd’hui comme l’ISIS. Alors que les avions d’Obama bombardent l’ISIS en Syrie et en Irak, il libère quand même des recrues expérimentés d’ISIS. Le présent d’Obama à l’ISIS aidera à perpétrer le génocide contre les Kurdes de Kobané. Ahjam est un terroriste à « haut risque » et n’aurait jamais dû sortir.

Abd al Hadi Omar Mahmoud Faraj a reçu une formation dans un camp dirigé par Zarkaoui, lui fournissant un lien encore plus direct avec l’ISIS. Il est un kamikaze bien formé.L’ ISIS pourra se servir de lui pour former des kamikazes y compris dans son armée grandissante emplis d’enfants soldats endoctrinés et maltraités. Faraj a été classé « risque élevé ». Il n’aurait jamais dû être libéré.

Ali Husain Shaabaan a également été formé dans un camp par Zarqawi. Il a été répertorié comme « risque élevé ». Comme Farj et Ahjam, il y a peu de doute qu’il sera en Syrie avant longtemps. Djihad Ahmed Diyab est un faussaire qui a fourni des documents au réseau djihadiste d’Abu Zubaydah, lié à l’intrigue de bombardement contre l’aéroport de Los Angeles, il a travaillé avec Zarqaoui, associé au 9/11, recruteur du terroriste Mohammed Zammar.

tour en feu

Djihad Diyab a été non seulement répertorié comme étant « à risque élevé », mais aussi comme étant de grande valeur pour le renseignement. Il a des connexions dans plusieurs groupes terroristes islamiques à travers le monde. Cela fait de lui un djihadiste potentiel, le membre le plus important du Groupe syrien à être libéré par Obama dans son cadeau de Noël à l’ISIS. L’ISIS trouvera en Djihad Diyab un élément utile pour fournir des faux documents de contrebande à ses combattants en Syrie et pour permettre aussi de déplacer potentiellement des terroristes vers l’Europe ou l’Amérique.

Abdul Bin Mohammed AbisOurgy est susceptible de se diriger vers l’Afrique du Nord et sa capacité à déplacer des fonds contribuera à renforcer les opérations d’Al-Qaïda et aux groupes qui sont liés à l’organisation dans la région. Ces terroristes possédant d’immenses compétences seront utilisés pour former la prochaine génération de terroristes. Le sang de ceux qu’ils tuent sera sur les mains d’Obama.

terrorisme

« Nous avons offert notre hospitalité à les êtres humains qui ont subi un traitement terrible à Guantanamo », a déclaré le président José Mujica », précisant une fois de plus où vont ses sympathies. Des terroristes libérés de Guantanamo, au moins 100 d’entre eux retourneront au terrorisme. Merci pour le cadeau de Noël d’Obama au Hamas, Al-Qaïda et à l’ISIS.

Daniel Greenfield, est journaliste américain. Spécialiste de l’islamisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *