Les bases de données de l’ONU « pourraient aider Israël à frapper des cibles à Gaza » selon une étude co-financée par…la Suède

La Suède est actuellement sur tous les fronts contre l’Etat juif. Dernier exemple en date, une étude co-financée par ce pays et la Suisse, qui accuse l’ONU de mettre en danger des cibles à Gaza. En effet, la base de données de l’ONU concernant les bénéficiaires potentiels de l’aide fournie à Gaza pourrait « fournir à Israël des cibles pour de futures attaques », selon le professeur Nigel White de l’Université de Nottingham.

Le mécanisme de reconstruction de Gaza soutenu par l’ONU est dans le collimateur des sympathisants sud mouvement terroriste Hamas car il permet à Israël de veiller à ce que des armes illégales ne transitent pas vers la bande côtière en associant l’Etat juif à la coordination de l’aide. Ce mécanisme est jugé « illégal » et « il viole le droit à la vie du peuple palestinien », selon un avis juridique confidentiel publié par White.

Son avis juridique a été commandé par le Centre de ressources du droit humanitaire international Diakonia, qui est un organisme financé par les gouvernements suédois et suisse. Ce centre fait partie de Diakonia, une organisation suédoise de développement qui reçoit des fonds du gouvernement suédois, de l’UE et de l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *