Les banques Suisse ne veulent plus des petits épargnants Israéliens

La pression fiscale sur les Israéliens qui placent de l’argent hors d’Israël sans le déclarer a atteint la Suisse. Nombre de banques ont tout simplement demandé à leurs clients Israéliens de clôturer leur compte, afin d’éviter tout souci avec les autorités fiscales d’Israël. En cas de non fermeture de leurs compte, les banques Suisses ont prévu des pénalités dissuasives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *