Les automobilistes Israéliens sont des vaches à lait

L’Administration Fiscale Israélienne vient de publier ses chiffres concernant le secteur automobile. Alors que les revenus issus des taxes automobiles étaient en baisse depuis quelques années, les fiscalistes Israéliens ont redressé la situation en inventant une taxe environnementale l’année dernière, qui a permis d’augmenter le ponctionnement des automobilistes Israéliens et de redresser la situation globale. L’année dernière, ce sont plus de 8 milliards de NIS qui ont été prélevés sur les conducteurs Israéliens, soit une hausse de 4,4%, plus que l’inflation et la hausse moyenne des salaires annuels en Israël réunis…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *