Les auteurs d’un album « Nique la France » relaxés

Les co-auteurs des textes intitulés « Nique la France », avaient été relaxés par la 17ème Chambre correctionnelle du tribunal de Paris le 20 janvier dernier, la procureure ayant même refusé de requérir une condamnation. La Cour d’appel de Paris a confirmé la relaxe la semaine dernière. Les deux inculpés et leurs témoins avaient plaidé que les textes de « Nique la France » s’en prenaient à  la notion « d’identité nationale » et à la création d’un ministère du même nom, qui a eu pour vocation la division des Français et bafoué le principe d’égalité. Textes qui s’adressaient clairement à une France raciste et colonialiste, et non à l’ensemble des Français…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *