Le site de Migron évacué par Israël, aussitôt vandalisé

Alors que la Haute cour de justice avait demandé le démantèlement des dernières habitations restantes de l’implantation de Migron en territoire de Benjamin, et après la destruction effective des maisons, les Palestiniens de la ville de Ramallah toute proche, ont fini de détruire et de vandaliser le site. C’est la stèle en mémoire de Zivia, sœur de l’un des habitants de l’implantation, qui a fait les frais de la vindicte arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *