Les anticorps du chameau aideraient à combattre le cancer

 

Le professeur Niv Papo de l’Université Ben Gourion d’Israël a découvert que de minuscules anticorps appelés nanobodies, que l’on ne trouve que chez les chameaux et les requins, peuvent pénétrer dans les tissus cancéreux durs pour libérer des traitements de chimiothérapie. Le BGU a acheté un chameau et a maintenant commencé des essais sur le cancer de la prostate.Lire la suite sur jforum.fr