Les affrontements s’intensifient à Jérusalem et dans toute la Judée-Samarie

De nouveaux affrontements ont éclaté jeudi soir au Mont du Temple près de la Porte des Lions à l’entrée de la vieille ville. Des manifestants palestiniens ont lancé des pierres et des bouteilles en verre sur des policiers israéliens et vendredi après-midi après la prière de 3 000 fidèles musulmans à l’extérieur de la mosquée Al-Aqsa, quelques dizaines d’émeutiers ont lancé des poubelles et des pierres sur les forces de sécurité israéliennes dans le quartier de Wadi al-Joz à Jérusalem, à côté de la porte des Lions.

Les Palestiniens se rassemblent à l’extérieur de la Porte des Lions, pour les prières du vendredi le 21 juillet 2017. La police israélienne a laissé les détecteurs de métaux récemment mis en place aux entrées du Mont du Temple de Jérusalem, malgré les appels des dirigeants musulmans à des manifestations de masse. Photo de Sebi Berens /

Afin de prévenir les débordements au lendemain de violentes manifestions du jeudi qui ont fait plusieurs dizaines de blessés, vendredi, l’accès à la vieille ville de Jérusalem a été interdite aux hommes de moins de 50 ans mais autorisé aux femmes de tous ages.

Lors d’une réunion d’urgence du Cabinet de sécurité israélien dans la nuit de jeudi à vendredi, le gouvernement, qui a décidé de laisser en place les détecteurs de métaux installés en début de semaine aux entrées du Mont du Temple, s’est engagé  à préserver le statu-quo au Mont du Temple ainsi que la liberté d’accès aux lieux saints.

« Israël s’engage à la sécurité de tous les pèlerins et visiteurs du Mont du Temple », a déclaré le gouvernement dans un communiqué qui précise aussi : « Le Cabinet a autorisé la police israélienne à prendre toute décision qui permet d’assurer le libre accès aux lieux saint, tout en maintenant la sécurité et l’ordre public ».

 Tel-Avivre – la rédaction –Lire la suite sur tel-avivre.com