Les abeilles « crèvent irrémédiablement » en France. Et en Israël ?

En Europe et en France en particulier, les apiculteurs crient au secours depuis des lustres avant que de passer des lamentations à la colère. Qu’en est-il d’Israël dont on a toujours dit qu’il était le pays où coulent le lait et le miel ?

Qu’adviendra-t-il lorsque toutes seront mortes sans que quiconque n’ait levé le petit doigt ? Car enfin, chacun sait que les abeilles jouent un rôle essentiel dans le cycle de la vie, dans le besoin crucial de nourrir son homme au travers d’une agriculture dont elles ont la responsabilité de polliniser, rien que çà, tous les fruits et légumes. La diminution de leur nombre est très préoccupante, (une baisse qui atteint 30 à 50% aux Etats-Unis) !

Déjà en 2006, les apiculteurs avaient dénoncé le phénomène. Il avait atteint des proportions inadmissibles sans qu’une politique quelconque soit mise sur pied pour contrer la disparition prévisible de cette espèce…

  1. Vu et entendu à la télévision française la semaine dernière. Le cri de colère d’un apiculteur vivant depuis des lustres dans le Finistère qui découvre cette fois, pis encore, que son rucher tout entier, est pratiquement détruit. Ses abeilles ont essuyé une véritable hécatombe !

Et ce monsieur d’expliquer qu’il est loin d’être seul à ressentir cette sorte de désespoir bien plus terrible que la pire des colères. (Et tous les apiculteurs avec lui, témoins de la disparition inexorable de cette matière vivante, d’approuver…)

Voir vidéo :

Qu’en est-il donc en Israël ?

Il semblerait que le problème soit sinon résolu, du moins beaucoup moins grave et ce pour diverses raisons.

Pour commencer, des espèces de plantes à floraison hivernale et riche en nectar, appréciées plus particulièrement par les abeilles ont été sélectionnées et plantées. Elles poussent désormais de façon constante.

Puis les scientifiques israéliens se sont mis au travail. Ils ont trouvé des solutions pour stimuler le système immunitaire de leurs courageuses et ravissantes petites butineuses. Ajoutez à cela qu’à sa création Israël a planté une quantité phénoménale d’eucalyptus pour assécher ce qui n’était que marais empoisonnés. Il n’aurait pu mieux faire pour attirer les abeilles et leur donner un punch apparemment communicatif !

Enfin, après les abeilles, Israël s’est penché sur le sort de quelques 500 apiculteurs. Il s’agissait de les encourager à trouver des moyens novateurs pour que continuent de prospérer, (bon an – mal an), 110.000 ruches. Elles donnent sous le chaud soleil d’Eretz tout de même aux alentours de 3.000 tonnes de miel/an…

Une quantité respectable qui participe au fait d’être aujourd’hui encore ce petit paradis ou coulent le lait et le miel.

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

2 pensées sur “Les abeilles « crèvent irrémédiablement » en France. Et en Israël ?

  • Avatar
    25 avril 2018 à 19 h 36 min
    Permalink

    Bravo ! …sauf que le miel que désigne la Bible, c’est du miel de datte (pas celui des abeilles) 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *