Les 25 orphelins du village d’Otniel, plus forts que la douleur

Il était une fois…. Toutes les histoires qui commencent comme ça finissent bien. Celle qui suit aussi, même si le début est triste et difficile. Il était une fois un petit village nommé Otniel, peuplé d’environ 130 familles. Otniel est situé à 60 km au sud de Jérusalem et à 30 km au nord de Beer Sheva.

Plusieurs drames ont frappé ce village. Plusieurs attentats ont fait, en quelques mois, plusieurs morts, laissant 25 enfants orphelins à Otniel. Après les pleurs, la peine, la peur du lendemain, ces 25 enfants ont décidé ensemble de se relever et d’être plus forts que la douleur. Ensemble, ils ont décidé de créer, de construire, d’embellir leur village en mémoire de leurs parents disparus.

Avec l’amour et les souvenirs de leurs parents, ces enfants ont commencé par arranger les jardins et les allées de leur village. Comme dit la chanson, ils partirent 25 et ils arrivèrent à plus de 100. Oui, aujourd’hui, c’est plus de 100 enfants qui s’engagent à embellir et améliorer l’environnement d’Otniel.

Aidés, bénévolement, par un architecte urbaniste, ils ont déjà construit plusieurs bancs, amélioré les aires de jeux pour enfants. Tous ces enfants habités par l’amour et le respect de l’autre veulent aller plus loin. Ils ont besoin de construire des chemins, d’autres aires de jeux… ils sont prêts pour cela. Ils ont besoin d’acheter des matériaux, de faire appel à certains professionnels pour lesquels l’ouvrage doit être aux normes (électricité, eaux…).

Je vous ai prévenu, dès le début, que l’histoire se finit bien. Elle peut se finir encore mieux grâce à vous. Ces enfants marqués par la vie ont besoin d’un coup de pouce pour réaliser leurs rêves, ils ont créé un site sur lequel vous pouvez faire vos dons : www.bishvilam.com

Les Rabbanim disent « D. n’envoie que des épreuves que l’on peut surmonter » aidons les à les surmonter.

Une pensée sur “Les 25 orphelins du village d’Otniel, plus forts que la douleur

  • Avatar
    25 août 2016 à 12 h 03 min
    Permalink

    l armee ne protege pas le citoyen.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *