L’envoyé spécial de l’ONU au Moyen-Orient met en garde contre une « aggravation de la situation »

L’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a mis en garde contre les « extrémistes » qui pourraient « aggraver la situation », après la mort de Saad Dawabshe, le père de l’enfant qui a été tué dans un incendie criminel dans un village arabe.

« Je suis profondément attristé d’apprendre la mort de Saad Dawabshe, père du petit Ali Dawabshe qui a été tué dans une attaque dans le village de Douma le 31 juillet. Malgré l’excellence des soins prodigués par les professionnels de santé israéliens et palestiniens, tôt samedi matin, il a succombé à ses blessures, »  a déclaré M. Mladenov dans un communiqué. « Au nom de la famille des Nations Unies, je présente nos sincères condoléances à sa famille, ses amis et sa communauté. Nos pensées et nos prières vont à la récupération de son fils de quatre ans, Ahmed, et son épouse, Riham, qui se bat aussi pour sa vie « , a-t-il poursuivi. « Je réitère l’appel du Secrétaire général pour que les auteurs de cet acte de terrorisme odieux, qui a été universellement condamné, soient rapidement traduits en justice. Les dirigeants politiques, communautaires et religieux de tous les côtés devraient travailler ensemble et ne pas permettre aux extrémistes d’aggraver la situation et de prendre le contrôle de l’agenda politique « , a déclaré M. Mladenov.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *