L’enfant qui fera peut-être plier l’Amérique sur la question de Jérusalem

Depuis hier lundi, les neuf juges de la Cour suprême américaine  examinent si oui ou non Israël pourra être répertorié comme le lieu de naissance d’un citoyen américain né à Jérusalem.

En clair, les juges détermineront si l’administration du président Barack Obama doit suivre une loi adoptée par le Congrès des États-Unis qui permet aux citoyens nés à Jérusalem, de mentionner sur les passeports Israël comme pays de naissance.

La controverse juridique a commencé en 2003, lorsque les parents d’un citoyen américain né à Jérusalem, Menachem Zivotofsky, voulaient inscrire Israël, sur le passeport de leur fils né à Jérusalem. Le gouvernement exige actuellement que les passeports de tous les citoyens américains nés à Jérusalem porte seulement mention de la ville et non du pays qui s’y rattache.

Un terrain miné pour la politique étrangère du gouvernement américain 

Ce qui semble être une pure question juridique est un terrain miné pour la politique étrangère du gouvernement américain, qui a refusé d’appliquer la loi depuis son adoption en 2002. Les Etats-Unis craignent que la loi puisse être interprétée comme une approbation de la souveraineté d’Israël sur Jérusalem. Les avocats de l’administration ont estimé dans un document envoyé à la cour, que si la loi était appliquée, elle enverrait le message que «les États-Unis ont conclu qu’Israël exerce sa souveraineté sur Jérusalem ». 

La question juridique est à présent de déterminer si la loi adoptée par le congrès est inconstitutionnelle parce qu’elle porte atteinte au droit exclusif du président de l’opportunité de reconnaître un pays étranger et dans quelles conditions.

Israël considère Jérusalem comme sa capitale, mais la plupart des pays, y compris les États-Unis, ne reconnaissent pas cet état de fait et maintiennent  leurs ambassades à Tel-Aviv.

La décision du tribunal devrait être rendue cet été, ce qui augure encore de long mois d’âpres débats sur la question.

8 pensées sur “L’enfant qui fera peut-être plier l’Amérique sur la question de Jérusalem

  • Avatar
    5 novembre 2014 à 1 h 07 min
    Permalink

    Ne commetez pas l irreparable, ce jeune est nee a JERUSALEM donc c est ISRAEL

    Répondre
  • Avatar
    14 octobre 2015 à 13 h 34 min
    Permalink

    Ce qui guide les dirigeants politiques occidentaux et autres affilés ce sont des intérêts militaires, industriels et financiers inter nations. L’honnêteté, la bonne conscience est à mettre au vestiaire de leurs pérégrinations. Cela, fut toujours le moteur de leur actions. Jérusalem n’est pas mentionnée dans le Coran. Jérusalem a été envahie par des ennemis 17 fois dans son histoire. Elle n’a jamais été la capitale de qui que soit. Israël l’a reconquise en 1967 au prix de milliers vies de soldats de Tsahal. Jérusalem fut la capitale du royaume de Juda, fait historiquement incontestable. D’ailleurs, à cette époque nul document parle de palestiniens, une invention récente des médias et des corrompus membres de l’ONU. Il est temps que les USA exercent leur sens critique et optent pour une digne décision historique. Ils n’ont rien à perdre. Tout le reste est hypocrisie des Nations.

    Répondre
  • Avatar
    19 octobre 2016 à 17 h 09 min
    Permalink

    ET aujourd’hui, bientôt en 2017 qu’en est-il ??? VIVEMENT TRUMP !!!!

    Répondre
  • Avatar
    10 novembre 2016 à 20 h 28 min
    Permalink

    Je suis scandalise de lire cet article et encore plus contre ce vendu de Moshe dayan qui a offert sur un lateau d’argent le mont du temple a nos pires ennemis alors que Tsahal avait conquis l’explanade du temple au prix de morts et de blesses israeliens pour conuerir de nouveau et reunifier Jerusalem, notre capitale trois fois sainte.

    Mr le premier ministre, n’existe t-il aucun moyen juridique d’annuler ce don de coeur de notre foi a des bandits ? Il suffit que la Knesset declare cette session nulle et non avenue pour liberer cet espace , ourquoi ne le faites vous pas ? ouruoi c’est SEULEMENT ET TOUJOURS nos ennemis qui trouvent des combats a mener contre nous ? N’y a t-il plus un juriste international israelien pour denoncer cette retrosession qui nous empeche la reconstruction de notre temple ? Je ne vous comprend pas, vous etes un media, vous travaillez avec des medias , qu’attendez vous ?

    Répondre
    • Avatar
      1 février 2017 à 19 h 47 min
      Permalink

      les médias ne sont pas DIEU…

      Répondre
      • Avatar
        7 mai 2017 à 18 h 04 min
        Permalink

        De quel Dieu parlez-vous ?

        De tous les dieux qui existent sur la planète, qui sont impossibles à énumérer, tant il y en a !

        Ou uniquement du votre, que je ne critique pas sur le fond, mais dont rien ne prouve qu’il soit meilleur que les autres, au vu de ce qui se passe

        Répondre
  • Avatar
    6 avril 2017 à 13 h 34 min
    Permalink

    Çà m’étonnerait que ce seul gosse et son opinion puissent faire plier l’Amérique sur la question de Jérusalem…..surtout si notre gouvernement est assez c.. pour demander a Trump de ne pas transférer l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique a Jérusalem comme il en AVAIT POURTANT LA FERME INTENTION……

    Cet article est destiné en fait a faire de la pub a ce gosse …….Qui est-il ????? Fils d’archi milliardaire americain possédant la moitie d’un état complet et des succursales commerciales jusqu’au fin fond de l’Antarctique …….ou bien le fils d’un des poubelliers qui balaient le trottoir dans la rue sur la cinquième avenue de New York ??????

    Ci c’est un fils de pauvre on remercie les médias de faire de la pub pour les démunis des Etats Unis (qui sont 40% de la population….) : ou doit-on envoyer nos dons ?

    Répondre
    • Avatar
      28 avril 2017 à 16 h 27 min
      Permalink

      Fils de riche ou de pauvre..La grande Amérique perd la gueule….En se pliant au dictat de petroleurs.. Justice a été rendue… Depui

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *