L’Egypte a terminé l’expansion de la zone tampon entre Gaza et le Sinaï

L’Egypte a terminé l’extension de la zone tampon d’un kilomètre entre Gaza et le Sinaï . Pour ce faire, de nombreux villages et plus de 1 220 de maisons ont été détruits. Pour cela, Human Rights Watch et Amnesty International ont condamné l’Egypte mais les Nations Unies n’ont pas fait de commentaires, il n’y a pas eu de grandes manifestations en Europe ou en Amérique, et aucun appel à sanctionner l’Egypte… Pour lutter contre les attaques répétées des groupes jihadistes et après un attentat suicide ayant tué 30 soldats dans le Sinaï, Le Caire avait décidé d’établir une « zone tampon » longue d’une dizaine de kilomètre le long de sa frontière avec Gaza pour empêcher l’infiltration de terroristes depuis l’enclave palestinienne. Par ailleurs, le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi, a annoncé qu’il avait détruit plus de 80 % des tunnels de contrebande à la frontière. Il a blâmé les  groupes jihadistes pour leur responsabilité dans ce qui se passe dans son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *