Législatives Israël. Florence Drory fait face à Benjamin Djiane.

SPECIAL LEGISLATIVES. « Florence Drory vit à Jérusalem. C’est à la fois une nouvelle venue dans la politique active franco-israélienne mais aussi une experte dans les relations politiques avec les milieux français et israéliens.

Elle est titulaire d’une licence en droit de l’Université de Lille Villeneuve d’Ascq et parle couramment le français, l’anglais, l’italien et l’hébreu. Son long séjour en Italie, dont elle parle la langue puisque son époux était en mission diplomatique pour Israël, lui a permis d’engranger des relations qui lui seront très propices dans sa fonction de représentante des Français d’Italie ». (Extrait du blog de Jacques Benillouche)

Pour Florence Drory (1) : « Les principaux chantiers sont l’éducation, la reconnaissance des diplômes la fiscalité, la protection sociale, le renforcement de la coopération économique, culturelle et technologique avec des propositions que je développerai. Par ailleurs, faire en sorte que les Français installés à l’étranger soient mieux entendus au niveau national »

Ancienne directrice de la section du parti socialiste en Israël, elle a été Investie jeudi par le mouvement du président Emmanuel Macron dans la 8e circonscription des Français de l’étranger.

Florence Drory est la candidate de la République en Marche dans la 8e circonscription des Français de l’étranger, lors des élections législatives de juin. Cette circonscription comprend Israël, l’Italie, la Grèce, la Turquie, Malte, Saint-Marin, Chypre et le Saint-Siège. A la tête de la section Yitshak Rabin du Parti socialiste en Israël, Florence Droy a été officiellement investi par la commission d’investiture du mouvement soutenant le président élu Emmanuel Macron. Dans une interview au sites Times of Israël, elle annonce sa démission « du secrétariat de la section et du PS ».

« Il ne faut pas se tromper d’élection. Il s’agit d’envoyer un député qui représentera aussi bien les Français de Malte, de Chypre, ou d’Italie que d’Israël », explique la candidate REM qui affronte notamment Benjamin Djiane (PS).

F. Drory : « Je ne cherche pas à convaincre que les Français d’Israël, même si je partage leurs préoccupations : je suis Israélienne, comme mes enfants. Je présenterai donc bientôt mes propositions pour toute la circonscription, nous sommes actuellement en train d’étudier les dossiers. » Elle se fixe également plusieurs priorités, notamment la reconnaissance des diplômes.

Lire la suite

source : Articles