L’économie de la Judée Samarie sous le feu des opérations d’intimidation et de boycott

Le quotidien de gauche Haaretz a constaté, à la lecture d’un rapport de l’association de gauche radicale Gush Shalom, que les actions hostiles à la vie juive en Judée Samarie avaient eu un effet néfaste sur le tissu économique de la région.

L’ONG a fait un recensement des implantations de firmes israéliennes, au sein des yichouvim de Judée Samarie. Il ressort de cette étude, dont Haaretz a eu la primeur, que quelque 800 entreprises israéliennes sont basées dans les villages juifs, mais, fait inquiétant, les plus grosses d’entre elles, et notamment celles qui exportent leurs produits auraient tendance à quitter la région sous la pression de la campagne antisémite BDS.

Outre les annonces récentes de AHAVA (qui exploite les boues de la Mer Morte à Mitzpe Shalem) et de Sodastream, qui ont fait connaître leur départ de Judée Samarie, suite à de nombreuses actions d’intimidations internationales, d’autres firmes auraient déménagé plus discrètement, indique Gush Shalom dans son rapport.

Parmi elles :

  • Delta Galil Industries, qui fabrique des vêtements (notamment vendus sous la marque TEX dans les magasins
  • CARREFOUR, qui a quitté la zone industrielle d’Atarot pour aller à Caesaria
  • Le laboratoire TEVA, gros fabricant de génériques, également parti de Atarot pour Beit Shemesh
  • Adanim Tea, (Thé) qui est parti du village d’Ofra pour la Galilée
  • La firme de cosmétiques Intercosma qui a déménagé d’Atarot à Ashdod
  • Le fabricant de meubles pour enfants Ikoo qui a quitté la zone industrielle du Barkan près d’Ariel pour s’installer à Ashdod et Nesher
  • Le fabricant de chaises United Seats, qui s’est transporté de Barkan à Tel Aviv
  • Yardeni Locks, qui est allé de Barkan à Misgav dans le Nord d’Israël
  • Les sacs Modan partis du yishouv de Shaked pour la zone de Petach Tikva et qui a délocalisé son usine en Chine.

Gush Shalom cite également la fabrique Bagel Bagel, l’entreprise de serrurerie Mul-T-Lock, la cave vinicole de Barkan.

Ces différentes firmes ont commencé à déménager en raison de la deuxième intifada, puis de la montée en puissance de la campagne antisémite de boycott, indique ce rapport.

4 pensées sur “L’économie de la Judée Samarie sous le feu des opérations d’intimidation et de boycott

  • 28 mars 2016 à 10 h 32 min
    Permalink

    il y a les presumptions c est l’Israeli regime initiate le boycott

    Répondre
  • 28 mars 2016 à 9 h 40 min
    Permalink

    Je demande à ce que les palestiniens soient jetés dehors de notre belle région Judée Samarie

    Répondre
  • 28 mars 2016 à 9 h 07 min
    Permalink

    suite: ainsi en ne se servant que dans les compagnies Juives a 100% et dans les commerces Juifs qui n’embauchent que des Juifs MEME POUR LA PLONGE, et refaire sa maison qu’avec des entrepreneurs au personnel Juif a 100%…. permettra de forcer le gouvernement a nous défendre réellement car en agissant ainsi on réduit le contenu des riches fortunes d’Israël……Et ces riches fortunes ne parleront d’humanisme envers leurs frères Juifs que si leurs précieuses poches sont atteintes avec un manque de profit!!!…….Alors le langage politique changera ,on nous dira par devant « il est inadmissible de laisser tuer des Juifs dans la rues sans se défendre » afin de cacher dans les apparences les véritables causes de ce revirement  » j’ai plus assez de pognon pour entretenir mon Jet a Hertzilia »

    Répondre
  • 28 mars 2016 à 8 h 56 min
    Permalink

    Super! Moi je vois le verre a moitie plein au lieu d’a moitie vide…..Le boycott va enfin forcer les compagnies israéliennes de Judee Samarie a jeter le nombre incroyable de travailleurs palestiniens qui ont coutume de prendre leurs payes avant d’aller jeter des pierres lorsqu’ils rentrent du boulot sur les juifs…..Leur interdire de passer par les villages Juifs de Judée Samarie et de ne point les frôler non plus permettraient de reduire considerablement le nombre de juifs pris pouir cible (du bebe au vieillard en passant par la femme Juive) a la pierre, a l’arme blanche voir a l’ARME A FEU…..

    Une interdiction temporaire = protection temporaire pour les Juifs de Judée Samarie

    Une interdiction DEFINITIVE = protection DEFINITIVE pour les Juifs de Judée Samarie….

    Compagnies usines de Judée Samarie faites venir des travailleurs chinois et ne donnez plus de travail aux palestiniens…. car donner du travail a un palestinien signifie être responsable du meurtre du Juif que votre employer ne manquera pas de faire avant de venir au boulot!! Israéliens boycottons nous mêmes les produits des compagnies qui embauchent les palestiniens qui viennent nous tuer….et ne mangeons partout que dans les restaurants qui embauchent Juif ou chinois !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.