Le voyage en Israël le plus unilatéralement anti-israélien !

Ah, les anciens du Monde diplomatique ! Ils sont en passe de devenir champions toutes catégories dans le domaine touristique de la déformation de la vérité en général et de la désinformation de ses participants en particulier.

Chercher l’erreur : « Les voyages forment la jeunesse ou déforment sa perception du monde ? Un organisme connu et reconnu, spécialement agréé par le Ministère de l’Intérieur pour la formation de ses élus est en réalité une société commerciale sise au 12 Villa Lourcine 75014 Paris (Tel 0140796471).

Ainsi, sous le vocable d’ « l’Institut Européen des politiques publiques » (IEPP pour les intimes) il ne fait que reprendre la suite du Monde Diplomatique pour organiser le voyage de 2019, un voyage sur le thème : « Israël – Palestine : A quand la paix ?  » !

Un séjour qui a déjà fait ses preuves les années passées. Une semaine bien rodée axée spécifiquement « Palestine » prévue du samedi 2 au samedi 9 mars 2019.

Et de proposer comme « gentil organisateur » l’ancien rédacteur en chef adjoint du Monde diplomatique, (mais si, on prend le même et on recommence !)…

Un programme calqué sur celui de 2017

Lors de ce voyage, « Nous avons rencontré des interlocuteurs plus captivants les uns que les autres :

  • Michel Warschawski, le « patriarche » de la gauche anticoloniale israélienne.
  • Yahav, le guide alternatif du Mémorial de Yad Vashem.
  • Mahmoud l’Africain et « sa » vieille ville.
  • Le politologue et militant pacifiste Zeev Sternhell, Prix Israël 2008.
  • La psychiatre Samah Jabr, responsable de la Santé mentale dans toute la Palestine.
  • Omar Barghouti, le coordinateur de la campagne BDS.
  • Un représentant d’Adameer, l’association en charge de la défense des prisonniers.
  • Anouar Abou Eishé, animateur de l’association Hébron-France et ex-ministre palestinien de la Culture.
  • Pierre Cochard, le consul général de France à Jérusalem.
  • Le Bureau des Nations unies pour les Territoires occupés (OCHA) et ses cartes prodigieuses et révélatrices.

Et (l’incontournable), le journaliste franco-israélien Charles Enderlin !

J’arrête là cette liste propalestinienne plus que de raison. Ce que ne fait pas ledit organisateur qui conclut :

« L’impression générale qui ressort de toutes ces visites et de toutes ces conversations tient en une phrase : jamais, depuis près de quarante ans que je « couvre » ce conflit, je n’avais ressenti la situation comme aussi grave.

Fuite en avant

Cette fuite en avant va désormais plus loin : l’ordre du jour, c’est le passage de la colonisation à l’annexion des territoires palestiniens occupés après l’élection de Donald Trump qui ne dissimule pas son amitié pour Israël. L’alliance des régimes sunnites dits « modérés » avec Tel-Aviv contre l’Iran. La paralysie des Nations unies et de l’Union européenne. Le soutien des gouvernements populistes d’Europe centrale. Sans oublier la division du mouvement national palestinien dont on peut espérer – prudemment – qu’elle prenne fin.

Résultat : une véritable fuite en avant pour laquelle vous reconnaitrez, mes amis qu’il est plus que temps de tirer le signal d’alarme ! »

Que voilà un voyage formateur pour le moins tendancieux, un voyage d’étude qui ne peut que nuire à la Paix que réclament pourtant à cors et à cris ces mêmes instances gouvernementales européennes…

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “Le voyage en Israël le plus unilatéralement anti-israélien !

  • 16 septembre 2018 à 6:39
    Permalink

    Et si on faisait un tour du côté des pays arabes pour les mêmes sujets avec toute cette cohue…mais nommés par nous?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *