Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères nie qu’il y ait un accord sur l’inspection des sites militaires

Le vice-ministre des Affaires étrangères d’Iran Abbas Araghchi nie les citations qui lui sont attribuées, publiées par l’agence Fars, qui contredisent la position de l’ayatollah Khamenei. Un négociateur iranien a démenti dimanche que son pays ait accepté des inspections de sites militaires dans le cadre d’un accord sur le nucléaire avec les puissances mondiales, une question délicate dans les pourparlers qui doivent être conclus d’ici la fin juin. Abbas Araghchi a fait ces remarques alors qu’il était informé qu’un comité parlementaire avait statué sur les progrès des négociations avec le P5 + 1 – la Grande-Bretagne, la Chine, la France, la Russie et les États-Unis et l’Allemagne. « Dans son rapport, Araghchi dit que les inspections des sites militaires ont été acceptées mais les inspections seront réglementées et seront gérées sérieusement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *