Le tracé des frontières entre le Liban et Israël. Vers un accord?

 

Le président libanais s’est abstenu de critiquer l’accord sur la normalisation des relations entre les Émirats arabes unis et Israël, un pays avec qui le Liban est techniquement en guerre depuis 1948. La position nuancée de Michel Aoun intervient alors que le numéro trois du département d’État américain, David Hale, se trouvait à Beyrouth pour évoquer, entre autres, le tracé des frontières entre le Liban et Israël.Lire la suite sur israelvalley.com