Le terroriste de Bruxelles torturait ses victimes

Mehdi Nemmouche, le terroriste de Bruxelles qui a commis l’attentat du musée de Bruxelles, provocant la mort de quatre personnes, était au service de l’Isis, le groupe islamiste qui a proclamé le Califat sur un territoire à cheval sur la Syrie et l’Irak. Le journaliste français Nicolas Hénin, qui a été libéré en Avril 2014, le décrit comme un être sanguinaire, torturant les prisonniers syriens parfois des nuits entières. Il est actuellement en Belgique où il attend d’être jugé. Des policiers français qui ont entammé l’enquête confirment que confrontés aux photos de Nemmouche, les journalistes libérés l’ont formellement reconnu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *