Le terrorisme redouble au Sinaï

Un officier et trois soldats ont été tués jeudi dans l’explosion d’une bombe au passage de leur patrouille dans le nord de la péninsule du Sinaï, théâtre d’une insurrection jihadiste, a annoncé le porte-parole de l’armée. La branche égyptienne de l’organisation jihadiste Etat islamique a revendiqué l’attaque dans un communiqué publié sur Twitter. Trois autres soldats ont été blessés dans l’explosion de la bombe « déposée par des éléments terroristes » dans le secteur de Rafah, à la frontière avec la bande de Gaza palestinienne, a précisé le porte-parole dans un communiqué. Les attentats visant les forces de sécurité se sont multipliés en Egypte depuis que l’armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, et des centaines de policiers et de soldats ont été tués dans ces attaques. Parallèlement, l’armée dit avoir tué plus de 1 000 jihadistes dans ses opérations dans le Sinaï.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *