Le suicide du chef-adjoint de la police éveille les soupçons du peuple d’Israël

Des milliers d’éloges du Commandant supérieur de la police, Ephraim Bracha, qui s’est suicidé avant-hier, ont été entendus lors de la cérémonie d’inhumation. Le Commissaire général de la police, Yohanan Danino, a fait l’éloge de son ami et collègue et s’est prononcé contre ceux qui ont attaqué Bracha pour son rôle dans l’affaire de corruption de Rabbi Yoshiyahu Pinto, qui n’a été rapportée que par quelques médias et qui n’engageait pas le Parquet.

« Ephraïm, vous avez été un ami très cher et un commandant jouissant d’un glorieux héritage. Vous serez toujours un exemple de détermination et de professionnalisme, et vous avez apporté d’énormes contributions à la force du Droit et à la Sécurité. Mais même vous, Ephraïm, vous ne pouviez pas faire face à l’incarnation du mal. Vous étiez contre une campagne de propagande mensongère qui a culminé dans la diffamation pour mieux vous humilier. Même après votre mort, il y a des tentatives de vous discréditer, et de déformer votre honneur et votre héritage à la société. Je souhaite qu’au moins pendant ces jours difficiles, tout le monde va apprendre qui vous étiez et ce qui était impressionnant dans ce que vous avez fait, pour que tout le monde apprenne à respecter et à valoriser vos actions. Ce mal a blessé tout le monde, nous a laissé stupéfaits, peinés, blessés, et agités. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *