Le succès de la délégation suisse à Téhéran!

La durée du voyage en Iran, considérée comme insuffisante pour mettre en place des relations économiques, a été vivement critiquée en Suisse.« Ce qui est important, c’est la valeur de la visite. Ce qui est important, c’est de renouer les contacts au niveau industriel et aussi au niveau des autorités, » a assuré Philippe Welti, président de la Chambre de commerce Suisse-Iran et ancien ambassadeur de Suisse à Téhéran. Beaucoup de chefs d’entreprises voulaient ainsi se rendre en Iran, mais seulement une quarantaine a été sélectionnée, suscitant de nombreuses impatiences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *