Le Shin Bet déjoue un attentat contre Avigdor Lieberman

Le Shin Bet et Tsahal ont arrêté des terroristes du Hamas qui avaient planifié des attaques contre des hauts responsables israéliens, dont le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman. L’enquête, qui a été brillamment menée par les forces de sécurité israéliennes, révèle que les membres d’une cellule terroriste de Hamas avaient réuni des renseignements sur les mouvements du convoi du ministre des Affaires étrangères.

Une cellule terroriste du Hamas avait prévu d’assassiner le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, ont déclaré les Forces israéliennes de sécurité jeudi soir. Selon leur communiqué, un groupe, composé de terroristes du Hamas, devait, à partir de la région de Bethléem, cibler de hauts responsables israéliens, y compris Lieberman. Ils ont cherché à acheter un lance-roquettes R.P.G avec l’intention de tirer sur la voiture de Lieberman.

Ibrahim Salim Mahmoud al-Zir, 37 ans, du village de Harmela près de Bethléem, dirigeait la cellule terroriste derrière le commanditaire de l’opération. Al-Zir est connu pour les forces de sécurité israéliennes et a commis dans le passé des infractions terroristes qu’il a menées avec le Hamas.

Al-Zir avait prévu l’attaque en août, lors de l’opération Bordure protectrice, afin d’envoyer un message à Israël d’arrêter la guerre dans la bande de Gaza. Al-Zir avait recruté son frère, Salim Ziad Mahmoud al-Zir, 35 ans, et son collègue du Hamas Adnan Amin Mahmoud al-Zir, 31 ans, pour rejoindre sa cellule terroriste, deux prisonniers libérés de Ramallah. Dans leur interrogatoire, Adnan et Ziad ont admis avoir été recruté par la cellule et avoir accepté d’aider à l’exécution de l’attaque.

Al-Zir s’est également tourné vers un autre agent important du Hamas, Yusef Ibrahim Youssef al-Cheikh, 50 ans, qui a déjà aidé le chef du Hamas à Bethléem Ali Alaan (qui a été impliqué dans un attentat suicide et tué par les troupes de Tsahal). Ibrahim al-Cheikh a demandé de l’aider à se procurer un lance-roquettes R.P.G pour l’attaque.

Etant le seul ministre de premier plan qui vit en Judée, dans l’implantation du Goush Etsion, Nokdim, Lieberman était une cible potentiellement facile pour la cellule terroriste. Le ministre des Affaires étrangères vit près de Bethléem et la cellule pouvait facilement observer ses allers et retours sur l’autoroute 60 à partir de sa maison à Jérusalem. La route est également exposée aux tirs potentiels à partir des maisons palestiniennes érigées sur une colline surplombant la route et qui passe près de Bethléem.

Les membres de la cellule ont été inculpés de complot pour meurtre et trafic d’armes par la Cour militaire de Judée. Après l’interrogatoire des membres de la cellule, les forces de sécurité israéliennes ont découvert et déjoué un autre attentat du Hamas. Des terroristes voulaient commettre des fusillades et des attaques supplémentaires contre des véhicules des habitants de Judée et des troupes de Tsahal dans le Goush Etsion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *