Le second de Baghdadi aurait été tué dans un bombardement de la coalition

Le ministère de la Défense irakien a déclaré mercredi que le commandant adjoint du groupe État islamique a été tué dans un raid aérien dans le nord du pays, mais l’armée américaine a nié que les forces aériennes de la coalition ont mené une telle attaque. Le ministère a déclaré qu’Abou Alaa al-Afari a été tué dans une attaque de la coalition dans une mosquée où il était en réunion avec d’autres terroristes. Cependant, le Commandement central américain a fermement démenti qu’un raid aérien de la coalition ait frappé la mosquée. Le porte-parole du Pentagone, le colonel Steve Warren, a déclaré que les Etats-Unis ne pouvaient pas confirmer de manière indépendante les rapports qu’Afari avait été visé. Plus de 60 pays conduits par les Etats-Unis ont lancé une campagne l’été dernier pour « dégrader et détruire » le groupe terroriste, qui s’est emparé de grandes régions d’Irak et de Syrie. La coalition a mené des frappes aériennes contre État islamique dans les deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *