Le roi Abdallah II de Jordanie a rencontré le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah

Une visite des plus rares puisque puisque le roi de Jordanie n’était pas venu en territoires palestiniens depuis cinq ans. Les deux hommes ont évidement évoqué les récentes tensions du Mont du Temple mais aussi les nouvelles initiatives de paix américaines… 

Le roi Abdallah II de Jordanie arrive dans la ville de Ramallah pour rencontrer le président palestinien Mahmoud Abbas le 7 août 2017. Photo de Flash90

Alors que les deux dirigeants se rencontrent souvent à Amman ou dans d’autres capitales arabes, Le roi Abdallah II n’avait pas mis les pieds à Ramallah, depuis décembre 2012. Il est arrivé en hélicoptère pour cette visite coordonnée avec les autorités israéliennes, qui rappelons le, contrôlent tous les points d’entrée et de sortie vers les territoires palestiniens  y compris une frontière de 150 km avec la Jordanie et aussi l’espace aérien.

La Jordanie est le gardien des lieux saint musulmans de Jérusalem et  le seul pays arabe avec l’Egypte à avoir conclu la paix avec Israël. Ainsi la crise récente du Mont du Temple exigeait une visite officielle du Roi hachémite car l’escalade de la violence à Jerusalem a bien failli mener à une nouvelle intifada. Le meurtre de deux policiers israéliens  qui a conduit Israël à installer des détecteurs de métaux aux entrées de la mosquée d’Al Aqsa avait provoqué un soulèvement chez les musulmans palestiniens qui a contraint le gouvernement à les retirer aussi vite qu’il les avait installé. Au même moment, une crise diplomatique avait entaché les relations entre Israël et le royaume hachémite après l’attentat contre un garde de sécurité israélien à Amman au cours duquel  deux jordaniens, dont le terroriste, avait été tués. Bref, toutes ces tensions se sont à présent apaisées et les choses semblent rentrer dans l’ordre avec la visite du roi Jordanien.

En outre, les responsables palestiniens ont fourni peu de détails sur la rencontre de seulement quelques heures entre  Abbas et Abdallah II si ce n’est la reprise de la coopération sécuritaire entre les deux parties ainsi qu’un point sur les efforts américains déployés pour relancer le processus de paix israélo-palestinien. Abbas et Abdallah auraient discuté des efforts menés par les États-Unis pour redémarrer des pourparlers de paix israélo-palestiniens, gelés depuis trois ans. le roi Abdallah II aurait souligné l’importance de la collaboration palestinienne avec l’administration américaine pour faire avancer le processus de paix et relancer des négociations sérieuses et efficaces entre Palestiniens et Israéliens sur la base de la solution à deux États. Le roi  n’a pas non plus manqué de rappeler  le soutien total de la Jordanie aux droits du peuple palestinien et à la création d’un Etat palestinien indépendant avec l’est de Jérusalem comme capitale.

Tel-Avivre – la rédaction –

Lire la suite sur tel-avivre.com