Le retrait du Liban a peut-être été une erreur stratégique, car la menace s’est accrue

Le 15 e anniversaire du retrait de Tsahal du Liban suscite de nombreuses réflexions. Naftali Bennett affirme qu’avant le retrait, le Hezbollah était sur la défensive, maintenant, il menace  tout Israël. « Je crois que le retrait de l’armée israélienne du sud Liban a peut-être été une erreur. »

Le retrait a eu lieu le 24 mai 2000, il y a exactement 15 ans. Il a été précédé de 15 années au cours desquelles l’armée israélienne a maintenu l’ordre dans la ceinture de sécurité, après qu’elle ait sécurisé une bande encore plus large du Liban en 1982 « Contrairement à d’autres guerres, cette longue guerre n’a pas reçu de nom, et n’a bénéficié d’aucune décoration. Le slogan qui l’a qualifiée n’était que le pendant de l’objectif de Tsahal : la protection des résidents du Nord. »

« Dans l’ensemble, nous avons effectué la mission, la sécurité était maintenue dans le Nord. La plupart des échanges de tirs avec le Hezbollah étaient à l’intérieur du territoire et non pas à la frontière nord. Je ne me souviens pas des infiltrations en Israël où des soldats étaient enlevés. Si le Hezbollah était sur la défensive, c’est que nous les attaquions sans cesse. »

bennettBennett : « C’était un combat pour la liberté d’Israël »

Il y avait un prix, la perte de soldats de Tsahal, et il était lourd, insupportable, mais il y avait aussi les médias et la pression d’un certain public qui exigeait de retirer l’armée israélienne du Liban. « En 2000, le gouvernement a retiré unilatéralement Tsahal, tout en abandonnant partiellement nos alliés, les combattants de l’Armée du Liban-Sud. Cet abandon a été une chose terrible. »

Depuis le retrait, nous avons souffert, des soldats ont été enlevés, nous avons connu une guerre dans laquelle 165 Israéliens ont été tués, et le Hezbollah est devenu beaucoup plus fort. Aujourd’hui, cette organisation constitue une menace significative pour l’ensemble du territoire de l’Etat d’Israël.

« Le retrait de l’armée israélienne du Liban était-elle la bonne décision ? La question est loin d’être facile et je ne répondrai pas ici. Par contre, si Israël devait risquer la vie de ses soldats pour empêcher ses ennemis d’amasser ses forces à la frontière libanaise, la réponse à cette question est oui . « En tant que membre du Cabinet, je traite du problème du front nord autant que je peux, et il est sûr que je ne chercherai pas la facilité. Je prédis que ce front va occuper notre attention dans un proche avenir et nous ne devons pas dormir tranquilles. »

beaufortLe Château de Beaufort, base d’observation de Tsahal au Liban

« Mais en tout cas, vous, les parents, les frères et sœurs et les enfants de ceux qui ont été tués dans cette guerre sans nom, nous ne pourrons jamais vous oublier, jamais.. Et une dernière chose. Nasrallah aime à se vanter que « la résistance vaincra les sionistes à la fin. Cela n’arrivera pas. La Nation d’Israël est éternelle. Nous étions ici il y a    3800 années, et nous serons ici longtemps,très longtemps après que Nasrallah et ses copains seront oubliés. »

La principale force poussant au retrait était un petit groupe nommé « Les quatre mères », qui a été transformé en une force politique de premier plan par Shelly Yechimovich, une figure dominante de la radio publique Kol Israël. « Les quatre mères arguaient d’une logique féminine et pacifiste, par opposition à la logique « macho » et militariste de ceux qui s’y opposaient.

Le Hezbollah est maintenant soupçonné d’avoir 100 000 roquettes tournées vers Israël. Cela signifie une guerre tous azimuts qui pourrait faire des centaines ou des milliers de victimes israéliennes. Nasrallah a menacé en novembre qu’Israël fermerait l’aéroport Ben Gourion et le port de Haïfa en cas de guerre. Le ministre Likoud Israël Katz lui a répondu : « Afin d’éviter tout doute sur la question, Nasrallah, fanfaron lâche, devrait savoir ceci : cette option n’existe pas pour nous. Si un tel scénario se concrétise, nous allons raser le Liban de la surface de la terre ! Il reviendra à l’âge de pierre et Nasrallah sera enterré sous les rochers. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *