Coup dur pour le Bayit Hayéhoudi: Le rabbin Shlomo Aviner se démarque et encense Elie Ishaï

Le rabbin Shlomo Aviner, l’une des voix respectées du sionisme religieux et directeur de la  Yechivat Ateret Yerouchalayim dans la vieille ville de Jérusalem a publié ces derniers temps 2 articles critiquant les positions du parti sioniste religieux (Habayit Hayehoudi) et la récente tendance à l’ouverture vers le monde laïc, de Naftali Benett.

Cette fois ci, le ton est définitivement donné avec la publication d’un troisième article sur le sujet. Il s’agit en fait d’une réponse du Rav aux nombreuses questions qui lui sont posées sur le sujet. Le Rabbin Aviner y loue les qualités d’Elie Ishaï et de son nouveau parti, ainsi que celles du député Yoni Shetboun qui l’a récemment rejoint (transfuge d’Habayit Hayehoudi).

Le divorce semble donc consommé entre le Rav Aviner et Naftali Benett. Reste à savoir dans quelle mesure le public sioniste religieux suivra ses recommandations et si Habayit Hayehoudi y laissera quelques plumes.

                                                  La réponse publiée par le Rav Aviner

[box type= »shadow » class= »La réponse publiée par le Rav Aviner » width= »La réponse publiée par le Rav Aviner » ]

Question : Élie Ichaï fonde un nouveau parti, et Yoni Chetboun y participe. Quelle est l’avis du Rav sur la division en cours à l’intérieur du public national-religieux ?

Réponse : Cela n’a rien à voir avec le problème de la division, tout cela n’est que spéculation. Déjà nous nous cassons la tête pour résoudre les problèmes existants, à quoi bon en rajouter d’autres qui ne sont pas à l’ordre du jour ? Il est vrai qu’un officier sur le champ de bataille doit prévoir toutes les éventualités possibles, mais qui vivra verra.

Q : Comment le Rav voit-il le parti nouvellement créé ?

R : Il peut amener une grande bénédiction à la nation. Élie Ichaï a beaucoup de qualités. C’est un homme droit, un homme plein de valeurs morales, un homme travailleur, ce n’est pas un homme sectaire, et chaque fois qu’il peut aider à quelque chose de bien il le fait. En même temps, Élie Ichaï a de grandes capacités. Il est rare de trouver la capacité et la droiture ensemble chez le même homme, mais lui a les deux. Il est encore jeune, et pourtant il a déjà assumé beaucoup de fonctions importantes : Premier Ministre adjoint, Ministre de l’Intérieur, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Emploi, Ministre du Travail et de la Qualité de la Vie, et président du parti ‘Chass’. Mais c’est aussi un homme du rang. Pas une émanation de l’aristocratie, mais un travailleur. Il a servi trois ans dans Tsahal, d’abord comme tankiste, puis comme responsable religieux dans une unité de transmission. Et il a travaillé dans un garage comme serrurier. Mais encore, il a su prendre position sur des points essentiels : il a quitté le gouvernement à la suite de la conférence de Camp David, il a fondé l’Autorité pour le Commerce Conforme, il était opposé à un ‘Homat Maguen’ économique, et partisan d’opérations militaires. Autrement dit, c’est un homme craignant Dieu et capable, qui a amené, amène et amènera une grande bénédiction à la nation.

Yoni Chetboun est aussi un homme craignant Dieu. J’ai été en mission à l’étranger avec lui pour une campagne en faveur de l’aliya, et c’est un homme pudique aux manières agréables. Il est aussi très capable. Il a été commandant de Tsahal dans l’unité ‘Égoz’ et dans la brigade ‘Golani’, et il a reçu la médaille d’honneur du Chef d’État-Major. Il a une aptitude remarquable à l’organisation et à la communication. Les injures et les bannissements dont Élie Ichaï fait l’objet, de même que les punitions infligées à Yoni Chetboun pour s’être opposé à la loi sur l’enrôlement dans l’armée et la décision de le faire taire, tout cela une excellente chose ! Quand on insulte quelqu’un au lieu d’argumenter dans le sujet, c’est signe qu’on n’a rien à dire sur le sujet. Il n’y a aucun grief authentique contre Élie Ichaï, et il n’y a aucun grief authentique contre Yoni Chetboun.

L’association de Yoni Chetboun avec Élie Ichaï amènera une grande bénédiction. Yoni Chetboun apportera davantage d’amour d’Érets-Israël, et Élie Ichaï apportera davantage de Thora d’Israël et de crainte de Dieu. Il y a chez les Sépharades un attachement plus marqué à Érets-Israël que ce qui existe au ‘Chass’, et il y a dans le public national-religieux plus de Thora et de crainte de Dieu que ce qu’on trouve à ‘Bayit Hayéhoudi’.[/box]

Une pensée sur “Coup dur pour le Bayit Hayéhoudi: Le rabbin Shlomo Aviner se démarque et encense Elie Ishaï

  • 1 janvier 2015 à 12:51
    Permalink

    Je suis humblement d’accord avec le Rav. Ichai – Chetboun: un tres bon duo. Hatsla’ha raba!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *