Le projet de loi protégeant un premier ministre israélien d’une enquête risque de ne jamais voir le jour

Le projet  de loi dit « français» (cela en dit long sur la vision des israéliens sur la justice française) qui vise l’interdiction d’enquêter sur les affaires d’un Premier Ministre israélien en exercice risque bien d’être mis à l’écart avant d’être soumis au vote pour plusieurs raisons. Tout d’abord, celui-ci constituerait un amendement à une loi fondamentale et donc tous les partis de la coalition seraient tenus de l’accepter et Kahlon s’y oppose pour l’instant. Mais c’est surtout l’objection  du procureur général, Avichai Mandelblit au projet de loi, qui pose problème car son  seul veto suffirait à le rendre caduc…. Lire la suite sur tel-avivre.com