Le prince héritier saoudien se prépare à rencontrer Netanyahou

Selon Barak Ravid, le commentateur politique de la 10e chaine de la télévision israélienne, le Prince héritier saoudien Mohammed bin Salman (MBS) envisage de tenir une réunion au sommet avec le président Donald Trump et le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou.

Rencontrer Netanyahou ? Cette information est recoupée par plusieurs sources en Arabie saoudite même.  MBS envisage cette mesure sans précédent pour faire diversion face à la vague de critiques à son encontre aux États-Unis. Ils souhaite aussi contrer d’éventuelles  sanctions qui pourraient être imposées à l’Arabie saoudite par le Congrès américain.

Barak Ravid explique que le prince héritier saoudien a mis en place une équipe chargée de trouver les moyens d’apaiser l’affaire Khashoggi. Le meurtre du journaliste saoudien a passablement brouillé les plans du prince. D’autant que l’implication de ce dernier semble acquise pour les grands de ce monde.

MBS est convaincu qu’un rapprochement avec Israël pourrait changer la donne au sein du Congrès américain. Et le temps presse. Le Congrès pourrait devenir encore plus hostile à son égard à compter de janvier. Les démocrates contrôleront alors, la Chambre des représentants. Ryad estime que sans bouleversement important dans l’ordre du jour, le Congrès pourrait adopter des mesures sévères, y compris avec l’appui de certains élus républicains.

Transformer MBS en nouveau Sadate

Les avis sont toutefois partagés au sein du palais. Certains de ses conseillers voient d’un bon œil cette initiative spectaculaire qui transformera MBS en nouveau Sadate. D’autres, expriment leur inquiétude face aux implications d’une telle démarche et aux réactions du monde arabe et musulman.

Pour le moment, il semble que les partisans d’une rencontre l’emportent sur les autres. Ils font valoir qu’il n’y avait eu aucune réaction négative à la visite de Netanyahou au sultanat d’Oman fin octobre.  Ces mêmes conseillers soulignent qu’il serait possible de briefer des dirigeants religieux saoudiens pour justifier cette nouvelle approche auprès de l’opinion publique locale.

Depuis le début de la crise liée à l’assassinat de Khashoggi, Binyamin Netanyahou a pris soin de ne pas attaquer Mohammed bin Salman. Il  l’a même soutenu lors de pourparlers discrets avec la Maison-Blanche. S’il s’est dit horrifié par le meurtre de Khashoggi, le chef du gouvernement israélien a précisé qu’il était primordial pour Israël et toute la région de maintenir la stabilité en Arabie saoudite.

On devrait plus tarder à connaitre la décision du prince…

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *