Le président du Liban affirme que le Hezbollah est l’assurance vie du Liban.

Le président libanais, Michel Aoun, a rejeté les allégations selon lesquelles le Hezbollah devrait être désarmé tant qu’Israël «ne respecte pas» les résolutions de l’ONU et le droit international, affirmant que l’organisation terroriste libanaise garantit la «résistance contre l’État d’Israël» au Liban.

Par cette déclaration, qu’il faudra garder quand il y aura une nouvelle guerre et qu’Israël détruira le Liban (justifiant ainsi les mots d’Aoun), on comprends bien à quel point Michel Aoun est un tocard. Il ne semble pas comprendre que, sans le Hezbollah, il n’y aurait aucune guerre avec Israël… Seulement la paix !

Les commentaires d’Aoun sont publiés dans une interview donnée vendredi au journal français Le Figaro. Il y a défendu ses relations étroites avec le Hezbollah, qui a joué un rôle majeur dans son élection en tant que président.

Après s’être assuré du soutien du Hezbollah dans sa course d’octobre 2016 à la présidence, Aoun, âgé de 82 ans, a comblé un vide de pouvoir qui a duré deux ans et demi.

 

Lire la suite sur jssnews.com