Le Premier ministre japonais : tuer des otages est un acte terroriste impardonnable

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a promis de rester ferme. L’État islamique, le groupe terroriste, a menacé de tuer deux ressortissants japonais. Shinzo Abe affirme que les menaces d’ISIS ne l’intimideraient pas. Ses remarques ont été faites quelques heures après que le groupe djihadiste a diffusé une vidéo menaçant de tuer deux otages japonais si Tokyo refusait de payer une rançon de 2 millions de dollars dans les 72 heures.

« Proférer des menaces en prenant en otage les gens est un acte terroriste impardonnable qui provoque en moi une forte colère », a dit Abe aux journalistes lors d’une conférence de presse à Jérusalem. « Je demande fermement qu’ils ne soient pas touchés et qu’ils soient immédiatement libérés », a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *