Le premier certificat de naissance en araméen publié en Israël

Yaacov Halul n’avait pas été identifié parce que ses parents refusaient de l’inscrire sur les registres arabes. Le petit a donc été inscrit en araméen sur une liste israélienne. Le père de Yaacov, Shadi, leader d’une campagne demandant la reconnaissance des Syriens comme ethnie, est satisfait : « Je savais que le peuple juif pouvait comprendre ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *