Israël: L’incroyable mobilisation pour la famille Chabo

Une initiative qui émeut et mobilise les israéliens et au-delà, les juifs du monde entier. Il s’agit de redonner à deux hommes durement éprouvés par le terrorisme et à leur nouvelle famille, les moyens de renouer avec la vie.

C’est le récit d’une tragédie. En 2002, dans la localité d’Itamar, la famille Chabo a été victime d’un attentat des plus sanglants. Un terroriste s’introduit dans leur maison. Il tire à bout portant tout d’abord sur les enfants présents Neria, 15 ans, Zvi, 12 ans, et Avishaï 5 ans. Puis vient le tour de la mère de famille, Rachel. Elle accourrait pour protéger ses enfants. Elle sera sauvagement abattue.

La tuerie se déroule sous  les yeux d’Assaël, 9 ans, couché au sol. Trois balles se sont logées dans sa jambe droite. Le garçonnet fait le mort pour tromper l’assassin. Avant de quitter les lieux, le terroriste met le feu à la maison. Les secouristes de Sauveteurs sans Frontières (SSF) arrivent juste à temps sur les lieux pour sortir les corps et l’enfant blessé.

Quant au père Boaz, il arrive peu après le drame et éploré,  découvre la tragédie.

La tragédie vécue par la famille Chabo

Assaël Chabo reste prostré 6 mois durant

Par la suite, Assael a été amputé de sa jambe droite. Et la famille Chabo a dû surmonter ce terrible évènement, pour continuer à vivre. Suite à l’attaque terroriste Assaël, l’enfant survivant est amputé de sa jambe droite. Il passera deux ans à l’hôpital. Les rescapés de la famille Chabo, réapprennent lentement à vivre et à surmonter l’épreuve.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Assael-Shabo.jpg.
Assaël Chabo, champion handisport d’Israël de natation à 15 ans

Avec force et courage, Assaël s’est reconstruit. L’association SSF est toujours restée aux côtés de cet enfant qui ne parle plus. Il faut donc s’armer de patience pour l’aider à surmonter son stress post-traumatique. Grâce aux séances dans la ferme de zoothérapie de SSF, Assaël reprend peu à peu confiance. Il sort de son mutisme 6 mois après l’attentat. Aidé par des psychologues, il a finalement raconté son drame à son cheval (!!!) lors d’une séance mémorable.

Puis, à l’adolescence, Assaël a trouvé son chemin et s’est reconstruit grâce au sport. Dans la section handisport, il s’est illustré en gagnant à 15 ans le championnat d’Israël de natation. Il a fait également partie de l’équipe handisport de Basket d’Israël et a participé à 6 championnats en Europe.

3 enfants assassinés… des triplés naissent dans la famille Chabo

Le père, Boaz fait partie des secouristes bénévoles de SSF depuis 2001. C’est un homme bon, qui s’est toujours engagé pour les autres. Sa réponse au terrorisme a été de continuer à sauver des vies.

La naissance des triplés quelques années après le drame

Après le drame, Boaz a travaillé avec beaucoup de courage, pour assurer la subsistance de ses enfants. Son élan vers la vie force le respect. Il s’est même remarié et a eu depuis 3 autres enfants. Après la perte de trois de ses enfants, la providence a voulu que naissent des triplés dans la famille Chabo. Boaz s’est montré exemplaire et s’est battu pour retrouver une vie normale.

Mais depuis un an, cet homme est très malade. Epuisé, il enchaîne de lourdes opérations chirurgicales et s’est gravement endetté. Cette famille traverse de nouveau une période très difficile et Sauveteurs Sans Frontières a souhaité se mobiliser. SSF mène cette campagne de levée de fonds pour aider cette famille si durement éprouvée. Des centaines d’Israéliens ont déjà répondu à l’appel. C’est à présent vers les francophones que se tournent les initiateurs de la collecte.

La famille Shabo a suffisamment souffert. Cliquez ici ou sur le lien ci-dessous pour redonner de l’espoir à Boaz et Assaël.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *