Le patch israélien qui lit les émotions

La Prof. Yael Hanein, directrice du Centre de nanoscience et nanotechnologie de l’Université de Tel-Aviv, a mis au point une étiquette autocollante innovante, posée sur la peau comme les tatouages temporaires pour enfants, qui suit l’activité électrique des muscles pendant plusieurs heures. Le nouveau patch, facile à utiliser, accessible à tous et qui n’interfère pas avec les activités quotidiennes de l’utilisateur, pourra permettre de cartographier les émotions mais aussi d’améliorer les processus de soins et de réadaptation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *