Le parti des musulmans de France, l’autre vainqueur des élections régionales

Ce n’est pas la première fois qu’un parti communautariste lié à l’islam se présente à des élections, mais dans le contexte de tensions que connait la France, la participation et les scores obtenus par « l’Union des Démocrates Musulmans Français », représentée par Nizarr Bourcharda, tête de liste du mouvement en Île-de-France, montre un percée dans certaines villes de banlieue.

Sous la bannière « Faire ensemble une Ile-de-France qui nous rassemble », Nizarr Bourcharda a rassemblé notablement sur sa candidature 5,90% des voix à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, se classant en quatrième position, devant Emmanuel Cosse d’Europe Ecologie Les Verts!

Les principaux résultats du parti musulman sont les suivants : 5,9% à Mantes-la-Jolie donc, 4,71 % à Villetaneuse, 4,58 % à Chanteloup les Vignes, 4,38% aux Mureaux, 4,4% à la Courneuve, 4,2% à Trappe, 3,72 % à Villeneuve la Garenne, 3,70 % à Stain, 3,66% à Montereau, 2,91 % à Bobigny.

Selon leurs mots, les membres de ce parti considèrent ce coup d’essai électoral réussi, et souhaitent poursuivre sur leur lancée, conscientes de disposer d’un grand réservoir de voix. Le prochain défi électoral: les législatives de 2017.

Sur le fond, le parti des musulmans focalise sur « l’islamophobie », tout en restant atone sur la dénonciation des islamistes. « Il y a eu autant d’actes islamophobes en janvier 2015 que sur toute l’année 2014… Personne ne s’en indigne et le silence de la classe politique vaut caution. Nous pensons que cette course à celui qui « islamisera » le prochain débat est une manière honteuse de détourner l’attention des citoyens sur les vraies problématiques des Français » déclare M. Boucharda. En termes de stratégie, le parti entend traiter la problématique sociale en priorité, selon une approche utilisée avec succès par les partis islamistes dans les pays musulmans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *