Le parrain russe du Novichok, cible du Mossad©

Le Mossad a, sans doute, éliminé un général russe pour avoir transféré un agent neurotoxique mortel en Syrie

Le reportage suggère qu’Israël était, alors (2002) profondément préoccupé par le fait qu’Anatoli Kuntsevich, l’un des hommes derrière la conception du ‘Novichok’, travaillait avec Damas. Le Mossad a averti à plusieurs reprises Moscou, mais en vain, vraisemblablement, avant de décider d’en finir avec ce Docteur Folamour. Le Novichok est ce produit utilisé par les hommes de mains du FSB pour faire payer Skripal (sa fille et une victime collatérale, un officier de police arrivé sur les lieux), à Salisbury, la semaine dernière.Lire la suite sur jforum.fr