Le parlement européen entend (enfin) la voix d’Israël

Depuis le temps qu’Israël avait dénoncé l’incitation à la haine dispensée dans les manuels scolaires palestiniens. Le Parlement de l’Union européenne a adopté mercredi dernier une résolution qui visait l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) pour avoir enseigné «le discours de haine et la violence» dans ses écoles.

La résolution exige que le matériel haineux soit «immédiatement retiré» des écoles gérées par l’UNRWA. Elle insiste sur le fait que le financement de l’UE «doit être subordonné» au contenu éducatif conforme aux normes de paix, de tolérance, de coexistence et de non-violence de l’UNESCO. La résolution fait partie de la procédure budgétaire annuelle de l’UE. Le Parlement européen examine la manière dont les fonds des contribuables ont été dépensés dans le cadre de ses projets.

Le matériel pédagogique de l’UNRWA a été critiqué dans deux rapports publiés en janvier et février 2021 par IMPACT-se.

Le groupe de surveillance a constaté que les écrits éducatifs créés, imprimés et distribués par l’agence des Nations Unies comprenaient du contenu rejetant la paix tout en glorifiant le terrorisme et l’incitation à la violence. L’UNRWA a tenté de défendre l’existence de ce qu’il a qualifié de «matériel inapproprié», affirmant qu’il avait été «par erreur» distribué aux étudiants au début de la pandémie de coronavirus.

Malgré le lobbying palestinien

L’UNRWA et l’Autorité palestinienne au Parlement européen s’étaient engagés dans un lobbying intense pour tenter de freiner la résolution qui a été adoptée cette semaine. Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh, a même comparu devant la commission des affaires étrangères du Parlement pour défendre le programme enseigné dans les écoles de l’UNRWA. En vain.

Marcus Sheff, PDG d’IMPACT-se, a déclaré que la résolution était une «étape importante dans la lutte pour empêcher l’UNRWA d’inciter chaque jour des milliers d’enfants à la violence, à l’extrémisme et à l’antisémitisme».

«C’est la toute première fois qu’une législature intervient et dit à l’UNRWA, » ça suffit « », a-t-il ajouté. «Aujourd’hui, le Parlement européen a montré la voie à tous ceux qui ne veulent pas faire de chèques en blanc à cette organisation profondément imparfaite. Il est clair qu’un audit externe du matériel pédagogique de l’UNRWA est nécessaire avant que des millions de dollars des contribuables ne soient transférés pour financer la radicalisation quotidienne des enfants. »

David Ygal

David Ygal

Observateur du monde juif et sioniste convaincu. Opposant à la pensée unique et aux manipulations politiques. Passionné par la Torah et le Talmud. Prône l'Unité inconditionnelle du Peuple juif, autour de la Torah et de ses Sages. Habite en Israël.

2 pensées sur “Le parlement européen entend (enfin) la voix d’Israël

  • Avatar
    2 mai 2021 à 15 h 47 min
    Permalink

    il ne s’agit que de paroles sans effets, tout le monde sait tres bien qu’a deux ou trois exceptions, l’UE baisse inlassablement son froc en tournant le dos devant les soi disant « palestiniens » qui ne sont pas plus palestiniens que les maliens sont norvegiens. Tout le monde sait, sauf les journalistes qui pondent des informations a se torcher, que ces pretendus « palestiens » ne sont que des arabes, venus travailler en Israel, a ce tarif on peut pretendre que les maghrebins descendent des gaulois. Les insanites distilles dans la presse, sont monnaie courante et les veaux sont disposes a les gober.

    Répondre
  • Avatar
    3 mai 2021 à 9 h 48 min
    Permalink

    Depuis des années je cherche à récupérer des exemplaires des manuels antisémites utilisés par les Palestiniens dans leurs écoles depuis 1948 mais n’ai pas réussi à en obtenir.
    Je souhaitais créer un ouvrage de référence, en collaboration avec toute personne intéressée et notamment des personnes capables de traduire les textes arabes en français.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *