Le nouveau tank APC d’Israël s’avère étonnant et ne peut pas être arrêté

Alors que la menace du Hezbollah se profile dans le nord et celle les terroristes du Hamas et du Djihad islamique à Gaza dans le sud, l’armée israélienne continue d’améliorer ses capacités blindées déjà redoutables, des capacités adaptées aux guérillas.

Jeudi, le ministère de la Défense a annoncé le premier exercice de combat réussie impliquant une nouvelle variante du blindé Namer (Tigre), nommé en la circonstance « Armored Personnel Carrier »(APC), qui est capable de traverser un terrain alors que d’autres véhicules blindés ne peuvent pas le faire. L’exercice a eu lieu mercredi dans les hauteurs du Golan, et impliquait le service de pointe « Ingénierie Namer », qui a été incorporé par les ingénieurs de l’armée israélienne.

Pendant l’exercice, l’APC a passé avec succès un certain nombre d’obstacles et de structures, et même a traversé un fossé anti-char à deux reprises – une fois en conduisant simplement droite à travers lui, et une deuxième fois en construisant ingénieusement un pont sur le ravin.

Comme les versions standard de l’APC, le nouveau Namer est également équipé du système de défense antimissile Trophy, qui protège contre les roquettes anti-chars, un appareil posé sur les épaules des terroristes et qui lance des types de roquettes communément utilisés par les terroristes du Hamas et du Hezbollah.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *