Le nez numérique de Tracense (Israël) détecte des matières dangereuses.

Un nez numérique d’une finesse incroyable détecte toutes traces de matières dangereuses. La société Tracense développe, grâce à l’association du numérique et des nanotechnologies notamment, un « nez » digital. On s’intéresse à un échantillon gazeux, liquide ou solide recueilli à l’aide d’une baguette qui sera déposé sur un capteur portatif, très simple à manipuler. L’analyse commence. Tracense établit en quelques secondes l’empreinte olfactive de l’échantillon et détecte avec une précision très fine la présence ou non de matières dangereuses. Développé en Israël, Tracense cherche à facilité par exemple la traque des engins explosifs ou des gaz chimiques, dans les lieux publics comme les aéroports, les gares, les bâtiments publics. (Source : Netexplo) Lire la suite sur israelvalley.com