Le neveu d’Arafat, propulsé pour succéder à Mahmoud Abbas

Même si le report constant des élections palestiniennes le maintient au pouvoir, Mahmoud Abbas n’est pas éternel. Agé de 81 ans, le président de l’Autorité palestinienne multiplie ces derniers temps les allusions à son prochain départ de la Moukata. Les leaders arabes de la région l’ont bien entendu et poussent en sous-main la candidature de celui qu’ils aimeraient bien voir prendre sa place : Nasser Al-Qidwa.

L’homme qui soutient la candidature d’Al-Qidwa est le prince héritier d’Abou Dhabi, il se dépense sans compter pour promouvoir la candidature de son protégé auprès des chancelleries de la région. Il aurait déjà convaincu Al Sissi d’Egypte mais aussi le prince héritier saoudien et même Abdallah II, le souverain Hachémite.

Les « parrains » d’Al-Qidwa auraient multiplié les assurances auprès de l’actuel président de l’Autorité palestinienne, lui garantissant par exemple que son successeur ne mettrait pas en danger les biens et les affaires de la famille Abbas.

Nasser Al-Qidwa, ancien ambassadeur de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine) auprès des Nations unies et ministre des Affaires étrangères à la retraite est doté de qualités politiques incontestables et leur reconnaissance au niveau international constituent ses principaux atouts. Il ne compte pas beaucoup de partisans au sein du Fatah, mais le fait qu’il soit le neveu de l’ancien président Yasser Arafat peut jouer en sa faveur. Toutefois, son manque de soutien institutionnel et ses affinités avec l’aile la plus radicale du parti peuvent nuire à sa candidature.

Il avait été très présent dans la presse mondiale après la mort de son oncle Yasser Arafat, il avait été le seul responsable palestinien à obtenir son dossier médical.
Il avait confirmé que les analyses médicales ne révélaient aucune trace de « poison connu », tout en refusant d’écarter l’hypothèse d’un empoisonnement.

Il a fait des études de dentiste en Egypte et dans l’ex-Yougoslavie, avant de devenir en 1975 membre du Conseil National Palestinien, faisant fonction de parlement en exil, puis en 1986 le « numéro deux » de la délégation palestinienne à l’Onu.
Il est marié à une Française et père de deux enfants.

7 pensées sur “Le neveu d’Arafat, propulsé pour succéder à Mahmoud Abbas

  • Avatar
    6 octobre 2016 à 8 h 52 min
    Permalink

    Après le fils à papa, le neveu à tonton…

    Répondre
  • Avatar
    6 octobre 2016 à 8 h 57 min
    Permalink

    Sont tous beau gosses dans la famille Arafat ?

    Répondre
  • Avatar
    6 octobre 2016 à 9 h 06 min
    Permalink

    Une grande démocratie comme on aimerait en voir plus souvent… lol

    Répondre
  • Avatar
    6 octobre 2016 à 11 h 32 min
    Permalink

    Belle gueule d’alcoolique comme son criminel de tonton.

    Répondre
  • Avatar
    7 octobre 2016 à 3 h 50 min
    Permalink

    En tant que dentiste, il s’ aprete a mentir comme un arracheur de dents……suivant le lignage de Bar Abbas

    Répondre
  • Avatar
    7 octobre 2016 à 4 h 34 min
    Permalink

    De la manière ou le successeur d’Abbas est un membre de famille d’Arafat, nous constatons l’évidence que la TOTALITE des palestiniens veulent l’extermination des Juifs d’Israël….Les attentats fait contre l’Etat Juif ne sont pas des meurtres réalisés par des groupuscules terroristes mais bien des DECLARATIONS de GUERRE lancées par l’ensemble des palestiniens qui suivent un plan méthodique organise par un état major ou on décide exactement ou, quand et a quelle fréquence on doit frapper les civils d’Israël…… Donc les pourparlers de paix doivent cesser immédiatement et Israel devrait agir comme n’importe quel pays qui répond a des DECLARATIONS de GUERRE …c’est a dire en bombardant Ramallah et les villes palestiniennes dans l’intention de tuer (c’est ainsi que la France a agit au Mali, et les US en Iraq et Syrie contre Daesh: ces derniers ne se sont pas préoccupés des milliers de victimes civiles collatérales faites au passage qui fut en plus grand nombre que de milices armées…..)

    Répondre
  • Avatar
    9 octobre 2016 à 7 h 47 min
    Permalink

    Yeux en trous de serrure comme ceux des cochons, un teint rose comme un marcassin sorti du c.. d’une truie, un groin a renifler la m…., nous reconnaissons bien ici celui que les palestiniens considèrent comme le moins fangeux d’entre eux !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *