Le monde à l’envers. Par Pierre Saba

La Jordanie a co-contracté un traité de paix avec Israël en 1994. Ce traité de paix comporte certaines causes territoriales. D’une part, la « rétrocession » par l’Etat hébreu de territoires jordaniens acquis à la suite des guerres déclarées et perdues par la Jordanie contre Israël. D’autre part, la location par la Jordanie à Israël de deux territoires ( Al Baqura et Al Ghamr ) « rétrocédés » à la Jordanie dans le cadre du traité de paix. Ces territoires longent la frontière israélo-jordanienne issue du traité de paix. Cette location permettait aux agriculteurs israéliens y résidant de conserver le produit de leur travail. Elle constituait un gage d’échange entre les deux Etats. La location devait durer vingt-cinq ans sous réserve d’annulation par l’une des deux parties. C’est cette annulation qu’a décidé récemment le royaume .Lire la suite sur lphinfo.com