Sabih al Masri, le milliardaire palestinien arrêté par les saoudiens

Il n’y a pas que de pauvres palestiniens ! Quand on nous rebat les oreilles qu’il n’existe que de miséreux palestiniens, par la faute des méchants israéliens, ça fait tout drôle d’apprendre qu’il existerait au moins un milliardaire palestinien, président de la première banque jordanienne, « Arab bank », même si celui-ci a été interpellé en Arabie saoudite où il séjournait pour affaires !

Si l’on en croit les déclarations obtenues de ses proches, Sabih al Masri de nationalité saoudienne, aurait été arrêté ces derniers jours alors qu’il se rendait à Ryad pour présider une série de réunions de sociétés dont il est l’heureux propriétaire. (Masri lui-même n’ayant pu être joint et les autorités saoudiennes pas souhaité faire de commentaires). Il a finalement été remis en liberté hier dimanche.

Ainsi il existerait des milliardaires palestiniens dont certains voudraient toujours plus au détriment de leurs frères ?

Petit rappel de son parcours :

Sabih al Masri est originaire d’une famille de commerçants de Naplouse en Cisjordanie.

IL y a fait fortune en s’associant avec des Saoudiens pour fournir de la nourriture aux troupes engagées dans la coalition sous commandement américain durant la première guerre du Golfe en 1991.

Il a été élu président de « l’Arab bank » en 2012 après la démission d’Abdel Hamid Choman, dont la famille avait fondé l’établissement à Jérusalem en 1930.

Il est également un investisseur de premier plan dans les territoires palestiniens. Sa famille se classe parmi les plus riches familles palestiniennes, avec des parts majoritaires dans l’immobilier, l’hôtellerie ou encore les sociétés de télécommunications qui se dont développées dans les territoires après les accords intérimaires de paix d’Oslo en 1993….

Campagne anti-corruption

Ceci étant, il lui aurait été vivement déconseillé de se rendre en Arabie saoudite dans le contexte actuel de vaste campagne anti-corruption menée par le pouvoir en place, les autorités ayant procédé début novembre à une spectaculaire vague d’arrestations touchant jusqu’aux plus hauts cercles du pouvoir et de la famille royale.

Il n’en a pas tenu compte…

S’en suivie son arrestation dont la nouvelle ferait des vagues en Jordanie, ses investissements représentant des milliards de dollars, remettant en cause des milliers d’emplois. Après sa remise en liberté, certains commentateurs arabes estiment qu’il rentrera à Ramallah porteur d’un message à Mahmoud Abbas.

Qu’en est-il  ?

A ce jour, silence radio !

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *