Le mensonge de la mort d’un bébé palestinien par gaz lacrymogène!

L’armée israélienne a rejeté les allégations palestiniennes qui déclaraient qu’un nourrisson de huit mois serait mort à cause de l’exposition à des gaz lacrymogènes tirés par les forces de sécurité israéliennes lors d’affrontements du week-end dans le village de Beit Fajar dans la région de Bethléem.

L’armée israélienne a déclaré que, suite à l’analyse médicale, on n’a trouvé aucun lien direct entre les activités de Tsahal et la mort tragique de l’enfant palestinien. L’armée israélienne a déclaré que le gaz lacrymogène a été tiré à des dizaines de mètres de la maison familiale, et non pas en direction de la maison. L’armée israélienne a en outre déclaré que, selon les témoignages de membres de la famille, l’enfant avait une malformation de naissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *